Swico Verband

A la pointe depuis 20 ans

20. Mai 2014 - Depuis 20 ans, Swico Recycling assure l’élimination et le recyclage professionnels des appareils usagés en provenance des secteurs informatique, télécommunications et électronique grand public. Pionnière du recyclage électronique en 1994, la Suisse reste aujourd’hui encore le leader du secteur à l’échelle internationale. Le Greenforum 2014 a été l’occasion pour Swico de faire le bilan d’une success-story. Pour autant, le système de recyclage ne peut pas se reposer sur ses lauriers.

Le système «Garantie de recyclage Swico», destiné au recyclage et à l’élimination des ordinateurs et des appareils bureautiques usagés, a été créé en 1994 sous la forme d’une solution de branche, quatre ans avant que l’obligation de recyclage soit entérinée par la loi. C’est seulement en 1998 que l’ordonnance sur la reprise et l’élimination des appareils électroniques (OREA) est entrée en vigueur. Elle définit à la fois l’obligation de restitution de la part des consommateurs et l’obligation de reprise et de recyclage de la part des fabricants.

Depuis cette date, les appareils électroniques usagés peuvent être mis au recyclage gratuitement en Suisse. Cette restitution est rendue possible par la taxe anticipée de recyclage (TAR) prélevée sur chaque produit neuf vendu. Cette réglementation a porté ses fruits puisque, selon les catégories, jusqu’à 95% des appareils parviennent dans le circuit du recyclage. A titre de comparaison, l’Union Européenne vise un taux de retour de 65% d’ici à 2016. En la matière, la Suisse est leader et fait figure de modèle à suivre à l’échelle internationale.

Téléphones mobiles: peut mieux faire
En dépit d’un excellent positionnement, la Suisse peut faire encore mieux. Du côté des téléphones mobiles, notamment, le taux de retour, à hauteur de 20%, est encore beaucoup trop bas. En raison de leurs dimensions, les mobiles qui ne sont plus utilisés sont souvent oubliés au fond d’un tiroir. Pire, ils sont parfois jetés aux ordures ménagères. Et pourtant, dans la mesure où ils contiennent une multitude de matières premières précieuses réutilisables, le tri sélectif des téléphones mobiles est primordial. L’intérêt est de pouvoir diminuer la pression sur les ressources naturelles. Par ailleurs, les mobiles renferment également des substances nocives requérant une élimination professionnelle et préservant l’environnement.

Des conditions-cadres remises en question
Il y a également nécessité d’agir au niveau politique. Les autorités prévoient en effet des changements de régulation susceptibles de remettre en cause le modèle actuel. L’été dernier, l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) a présenté un projet de révision de l’ordonnance de reprise OREA. L’idée centrale est d’introduire une obligation fédérale concurrençant les systèmes actuels au lieu de les compléter. Le projet de révision présente des inconvénients majeurs par rapport à la solution existante, allégée et ultra-efficace. Il est donc impératif d’y remédier. Les systèmes de recyclage sont actuellement en contact avec les autorités en vue de trouver une solution raisonnable, économique et efficace qui ne mette pas à mal l’initiative individuelle et l’autorégulation.

Le recyclage rattrapé par l’évolution technologique
Depuis la création de Swico Recycling, le poids total des appareils électriques usagés récupérés n’a cessé d’augmenter. A l’heure où la Swico fête son anniversaire, l’évolution technologique commence à se faire ressentir au niveau du recyclage. Même si la quantité d’appareils a continué d’augmenter, le poids total des appareils issus des secteurs informatique, électronique grand public et télécommunications est retombé à 55’304t (61’295t l’année précédente). Ce changement structurel est dû principalement à la nouvelle répartition entre les écrans plats et les écrans cathodiques. Alors qu’il atteignait 880’000 unités en 2012 (écrans PC et téléviseurs), le nombre d’écrans cathodiques restitués n’était plus que de 603’000 en 2013, soit une baisse de 30%. La quantité d’écrans plats (PC et téléviseur), en revanche, a augmenté de 30%, passant de 461’000 unités en 2012 à 603’000 en 2013. Il y a tout lieu de penser que cette tendance se poursuivra à l’avenir, étant donné que ces appareils deviennent de plus en plus légers.

Galerie de photos

Partager cet article

Retour à l'aperçu
Ce site Web utilise des cookies pour vous fournir le meilleur service possible. Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. (mentions-legales)
Josefstrasse 218 Tel. +41 44 446 90 94
8005 Zürich info@swicorecycling.ch